Chef Teheiura

Interview de chef : Teheiura Teahui

Après plusieurs représentations dans la célèbre émission de télévision Koh Lanta, Teheiura Teahui, enfant de Tahaa, s’est lancé dans la cuisine.

Ayant ouvert son Food truck Manatoa en juillet 2015, cet aventurier culinaire a accepté de nous accorder une interview exclusive.

 

Agence Taste : Nous vous connaissons pour vos aventures dans la célèbre émission de télévision Koh Lanta, mais qui est le chef Teheiura ? Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours et d’où vient votre passion pour la cuisine ?

 

Teheiura Teahui : Je cuisine depuis maintenant 10 ans. Cette passion me vient de mon père car en Polynésie nous cuisinons beaucoup en famille. Par la suite, j’ai fait quelques études pour en faire mon métier.

 

A.T : Par ces aventures et cette passion pour la cuisine, vous considérez-vous comme un aventurier culinaire ?

 

T.T : Oui complètement, du fait de mes origines je pense. Je suis né et ai grandi en Polynésie puis je suis arrivé en France. J’ai passé mon diplôme de cuisine à Sète dans le sud de la France puis j’ai appris aussi bien à travers la cuisine gastronomique, que chez un traiteur ou directement via la cuisine de marché. Donc oui je pense être un aventurier culinaire et c’est d’ailleurs le titre de mon livre de cuisine sorti il y a 2 ans : Aventure culinaire !

 

A.T : Nous avons pu voir qu’après vos émissions, vous étiez désireux de reprendre un restaurant. Pourquoi avoir opté pour un Food truck ?

 

T.T : Effectivement j’avais cette envie d’ouvrir un restaurant. Au départ, je me suis mis en autoentrepreneur et je réalisais des cours de cuisine à domicile. Puis j’ai trouvé le concept de Food truck plus accessible financièrement qu’un restaurant donc je m’y suis lancé ! Et c’est à mi-chemin entre le restaurant et les cours de cuisine donc c’est un bon compromis.

 

A.T : Votre Food truck Manatoa a donc vu le jour en juillet 2015. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre concept ?

 

T.T : Le Manatoa permet de voyager à travers la cuisine Polynésienne. Mais je ne propose pas que des plats traditionnels polynésiens, il y a aussi d’autres produits des îles.

 

A.T : Les Food trucks sont devenus très populaires en France, surtout par l’émission « Mon Food truck à la clé » diffusée sur France 2 en 2015. Comment faites-vous face à la concurrence ? Arrivez-vous à vous démarquer ?

 

T.T : Effectivement il y a de plus en plus de Food trucks en France. Cependant, il n’y a pas beaucoup de concurrent dans ma zone de chalandise. Lorsqu’il m’arrive de m’arrêter sur Montpellier, je remarque bien la concurrence. Cependant, vers Béziers, je suis le seul à proposer ce concept.

 

A.T : Comme vous venez de le préciser, vous vous déplacez actuellement vers Béziers et Montpellier, mais envisagez-vous d’emmener Manatoa dans d’autres villes françaises ?

 

T.T : Oui j’y compte bien. D’ailleurs en 2016 j’ai réalisé une petite tournée avec mon équipe. Sur une durée d’un mois et demi nous nous sommes arrêtés sur la Côte d’Azur, en région parisienne, en Bretagne puis sur la côte ouest. Cette idée m’était venu bien avant ça. J’imaginais prendre un Food truck et m’arrêter dans les villes de France pendant que mon restaurant serait en construction. Finalement je me suis arrêté sur l’idée du Food Truck et cela me convient très bien !

 

A.T : En plus de votre Food truck, vous avez mis en place différents ateliers de cuisine. En sachant que vous aviez déjà sorti un livre de cuisine, dans quel but avez-vous lancé ce projet d’ateliers ?

 

T.T : Avant de faire des ateliers de cuisine, je réalisais des cours de cuisine à domicile pour profiter de la famille plus particulièrement. Maintenant je le fais à bord du Manatoa. D’ailleurs avec ces recettes, j’ai pu autoéditer mon livre et en sortir 1000 exemplaires. Par la suite je l’ai vendu à une maison d’édition qui en a sorti 9000 exemplaires. Et c’est par la suite que j’ai financé  mon Food truck.

 

A.T : Nous savons votre cuisine riche de cultures différentes, avez-vous des produits que vous aimez particulièrement travailler ?

 

T.T : J’aime travailler le poisson, mais à Béziers les habitants ne mangent pas beaucoup de poisson et préfèrent la viande donc je m’adapte. Mon plat favori est le poisson cru à la tahitienne.

 

A.T : Pour finir, nous aimerions vous poser quelques questions rapides. Plutôt cuisine française ou polynésienne ?

 

T.T : Je dirais les deux. J’aime beaucoup la cuisine polynésienne évidemment mais j’aime aussi les plats français traditionnels et régionaux.

 

A.T : Plutôt invention ou reprise de recettes traditionnelles ?

 

T.T : Je dirais invention. J’aime créer tout en gardant l’authenticité des plats.

 

A.T : Et pour finir, plutôt aventurier ou cuisinier ?

 

T.T : Les deux, comme dit précédemment, je suis un cuisiner aventurier !