Veganisme et restauration

Restaurants vegan : la montée en puissance du véganisme

Propulsé par les réseaux sociaux et les influenceurs, le veganisme prend de plus en plus de place en France. Ce mode de consommation consiste à modifier son alimentation en consommant des produits de meilleure qualité, bio, bons et surtout en bannissant tout produit d’origine animale. Mais qu’est-ce qui justifie cette montée effrénée du veganisme en France ?

 

Une prise de conscience des consommateurs

Grâce aux réseaux sociaux, il est aujourd’hui plus facile de communiquer auprès du grand public. Les associations l’ont bien compris dont notamment l’association L214. Cette dernière a partagé – et continue de le faire – de nombreuses vidéos sur la maltraitance des animaux dans les abattoirs. Des vidéos choquantes certes, mais qui ont suscité une prise de conscience des internautes sur cette souffrance animale et sur ce qui pouvait se retrouver dans leur assiette. Pour cause, un sondage du 2017 IFOP montre que 50% des français déclarent vouloir augmenter la consommation de produits végétaux dans leur alimentation.

 

En plus de prendre conscience de cette souffrance animale, les consommateurs ont bien compris l’impact de leur alimentation sur leur santé s’ils ne font pas attention aux produits qu’ils consomment – comme les effets cancérigènes de la viande rouge et de la charcuterie sur leur organisme par exemple. Un sondage IFOP pour WWF paru en octobre 2017 indique que 70 % des consommateurs désirent changer leur alimentation pour des produits plus responsables (bio, labellisés, locaux et davantage rémunérateurs pour les producteurs) et 40 % d’entre eux auraient déjà sauté le pas.

 

Cependant, durant plusieurs années, les clichés fusaient concernant les consommateurs végétariens et vegans. Mais non, sachez qu’un vegan ne se nourrit pas seulement de graines et de plantes ! Grâce à l’émergence des influenceurs sur les réseaux sociaux, les consommateurs ont changé leur point de vue sur le végétalisme. Le digital a permis de rendre cette cuisine plus attrayante, plus gourmande, autant visuellement que gustativement.

 

Les professionnels se mettent à la page

Les professionnels de l’agroalimentaire aussi ont bien compris l’émergence de ce mouvement ! En plus de retrouver davantage de produits vegans dans nos supermarchés, les restaurants sont de plus en plus nombreux à proposer des options vegans dans leurs menus ou même à l’être totalement. C’est le cas de Copper Branch, un fast food vegan, qui propose divers snacks végétaux dans le but de proposer à leur clientèle d’améliorer leur alimentation tout en se faisant plaisir. Mais il n’est évidemment pas le seul ! De nouveaux restaurants vegans émergent rapidement et pour cause, une « VeggieTown » prend de l’ampleur dans notre capitale où divers restaurants vegans se concentrent entre le 9ème et le 10ème arrondissement. De quoi satisfaire les adeptes du végétalisme !

 

Des effets secondaires

Malgré cette ascension fracassante, des effets secondaires au veganisme peuvent exister chez certaines personnes. Effectivement, les protéines végétales peuvent être insuffisantes, incomplètes ou difficiles à digérer et créer des maux de ventres constants. Les compléments alimentaires sont donc bienvenus dans la pratique vegan.

 

Pour affronter ces effets négatifs tout en continuant d’améliorer l’alimentation des consommateurs et lutter contre la souffrance animale, l’Agence nationale de sécurité sanitaire et de l’alimentation (Anses) travaille sur un programme alimentaire plus ouvert au végétalisme. Un mode de consommation qui n’est donc pas près de s’arrêter !