5 tendances pour redynamiser votre carte

Pour vous qui êtes à l’affût des dernières nouveautés culinaires, nous avons sélectionné 5 tendances pour que votre carte soit plus attrayante que jamais !

1. Une cuisine « healthy » de plus en plus prisée

Plus qu’une simple mode, la consommation saine et responsable est en passe de devenir une véritable philosophie de vie. C’est un fait : nous sommes de plus en plus sensibles à notre santé et à notre bien-être.

De nombreux restaurants ont déjà saisi cette opportunité, certains se sont même entièrement spécialisés dans la restauration équilibrée et/ou responsable.

Il n’est pas nécessaire d’être un restaurant entièrement consacré à la « healthy food » pour retenir l’attention des clients, mais intégrer à sa carte certains concepts responsables fera son effet.

Par exemple, utiliser partiellement ou intégralement des ingrédients d’origine biologique dans ses plats permettra de répondre à ce besoin d’alimentation plus respectueuse. Proposer une carte élaborée à partir de produits frais et de saison est également très utilisé et apprécié cette année. Et si les produits proviennent de circuits courts, c’est encore mieux !

Afin de mettre en valeur vos efforts sur la provenance des produits, mais également dans un souci de transparence, il sera judicieux de communiquer sur l’origine des ingrédients utilisés.

Au-delà de l’origine et des méthodes de culture des produits, de plus en plus de restaurants n’hésitent pas à élaborer une offre plus végétale (incorporation de farines variées, algues, protéines végétales…), avec parfois des plats sans gluten ou sans lactose. Ces cartes dans l’air du temps répondent à ce besoin de respecter à la fois l’environnement et sa santé.

 

 2. L’Asie et le Moyen-Orient s’invitent dans nos assiettes

Les saveurs exotiques sont au cœur de nos assiettes cette année, surtout celles provenant d’Asie ou du Moyen-Orient. La cuisine fusion, ou l’art de savoir marier plusieurs cultures et techniques dans un même plat, est d’ailleurs très à la mode.

La cuisine asiatique est en plein essor depuis quelques années : Bao Burger, Bo Bun ou encore sushis ont su conquérir le cœur de millions de français. Résolument tendance, on la retrouve de plus en plus fréquemment dans les grands restaurants ou bistrots français. Eh oui, les saveurs asiatiques se mêlent très bien à la cuisine contemporaine et apportent une touche de modernité !

Mais la gastronomie asiatique n’est pas la seule à être en vogue : plus récemment, les spécialités du Moyen-Orient et notamment d’Israël, de Syrie, ou du Liban, font de plus en plus d’amateurs.

Il n’est alors pas rare d’observer une augmentation de l’utilisation d’épices, agneau, falafels, houmous, kéfir et autres délices orientaux dans les cartes.

 

3. Les plats esthétiques ont la cote

Bien que la qualité des produits soit au centre des préoccupations, l’esthétique des plats n’est pas un point à délaisser, bien au contraire !

Les clients sont sans cesse à la recherche de nouvelles expériences. Un restaurant qui propose des trompe l’œil culinaires ou qui joue sur les couleurs pourra ainsi se démarquer.

Exploiter le potentiel visuel de ses plats est donc un créneau qui fonctionne. Pourquoi ? Parce qu’à l’ère du digital, les clients sont de plus en plus nombreux à prendre leurs assiettes en photo lorsqu’ils se rendent au restaurant. Des plats « instagrammables », avec de jolis dressages, sont ainsi de plus en plus recherchés.

 

 4. Misez sur l’utilisation créative des déchets

En 2019, on ne laisse plus de place au gaspillage ! La restauration est un domaine connu pour la quantité de ses déchets alimentaires. Alors pour montrer leur implication dans l’alimentation durable et la protection de l’environnement, de plus en plus de chefs cuisiniers n’hésitent pas à user de stratagèmes innovants.

Ainsi, on retrouve de plus en plus fréquemment à la carte des racines cuisinées, chips d’épluchures de légumes ou encore pestos confectionnés avec les restes de légumes verts. L’objectif étant d’essayer d’utiliser la quasi-totalité de l’animal ou du végétal pour en limiter les déchets.

 

5. La tendance du « bol »

Détrônant peu à peu les traditionnelles assiettes, les bols ont le vent en poupe. Qu’ils soient petits ou grands, colorés, transparents ou encore en matériaux naturels comme le bois ou le bambou, les bols prennent une place de plus en plus importante en cuisine.

A l’origine de cette tendance : le Poké Bowl. Provenant d’Hawaï, il est généralement composé de poisson cru, de dés de mangue et d’avocat, de riz vinaigré, de noix de cajou et de condiments. Servie dans un bol, cette spécialité exotique a su conquérir de nombreux français, instaurant ainsi l’envie de manger ses plats dans un récipient creux.

Il est donc de plus en plus courant de servir ses spécialités dans un bol, et pas nécessairement avec les bases du Poké. Tous les ingrédients peuvent y être représentés, du plat complet et équilibré type « Bouddha Bowl » (un mélange de plusieurs ingrédients en petite quantité), au dessert avec le fameux Smoothie Bowl.